le chemin du symbolique - psychoportrait psychoportraits et contes 2014

Le psycho-portrait symbolique ou comment retrouver le chemin du langage symbolique

 

 

 

Loin d’être une pratique réservée à des gourous, le langage symbolique apporte décentrage, créativité et recul. Utilisé dans le cadre de la méthode du psycho-portrait symbolique et du conte, le décryptage et son interprétation apporte des bénéfices tangibles aux organisations et aux personnes en quête d’un outil probant de développement personnel.

 

 

Utiliser ses facultés symboliques, c’est accepter d’entrer dans un « tunnel » de perception symbolique. Cela peut apparaître comme parfaitement irrationnel. Parler au travers de symboles a toujours été considéré comme étrange et le plus souvent réservé à une élite (prêtres, chamans,…) pour ne pas dire des gourous. A tort !

Tout mon propos consiste à dire que ce qui fait toute l‘originalité du psycho-portrait symbolique c’est sa faculté à nous révéler, nous et/ou l’organisation dans laquelle nous sommes, l’équipe que nous manageons, le projet que nous devons mener.

Il révèle, au sens de dévoiler, en nous faisant prendre de la hauteur, de la distance (y compris émotionnelle) et en mobilisant nos énergies créatrices. Nous savions naturellement naguère, emprunter la route des symboles et communiquer.  Nous l’avions oublié. Il s’agit juste de retrouver le bon chemin.

 

Une question pour formuler un souhait

Pour retrouver  ce chemin, le rôle principal est dévolu à la question. Pour en permettre l’éclosion, l’écoute du « décrypteur », de l’accompagnateur, du «portraitriste»  (celui ou celle qui vous oriente) est essentielle.

Quelle sera la meilleure question pour accéder au tunnel symbolique et à travers sa formulation, à quoi engage-t-elle ?

Le psychoportrait est conçu comme un jeu de rôle (et si j’étais) et une bulle spatio-temporelle, à l’intérieur de laquelle, le symbolique est roi.

« Et si ma problématique était ? « , « et si mon organisation était ?, « si ma situation était ? », mais aussi « Quel manager suis-je ? »,  « Et si mon équipe était ? »  « Quel environnement pour mon entreprise ? », « quelle vision stratégique » ? « Si je changeais de métier, je serais ? »

Décentrer, enchanter, jouer pour faire émerger le vrai questionnement, tel est le rôle du psycho-portraitriste symbolique.

La couleur, l’animal, le végétal, le minéral fournissent des pistes majeures pour dresser un tableau plutôt complet de la situation. Les autres items sont des phénomènes au sens littéral du terme. Ils viennent corroborer et compléter le questionnaire. Ils permettent la mise en place de la congruence symbolique : le décryptage de l’équivalence des symboles les uns par rapport aux autres.

« Ainsi, par exemple, la baleine et l’éléphant sont des symboles quasi équivalents. Gardiens des secrets de la terre, symbole de la mémoire de la terre par exemple. Ils peuvent être associés au granit, à la terre rouge, au galet, au quartz mais également à des arbres (cèdre, chêne, olivier, sequoïa). Ce qui prédomine c’est l’immémorial. Le rapport au temps : sa gestion, sa transmission, son acceptation. »

Le conte, l’outil symbolique pour résoudre une problématique

Le conte a une fonction spécifique. Il contient tout à la fois le problème posé et sa solution ainsi que les indices qui permettront d’avancer pour résoudre cette problématique.

Celui ou celle qui le choisit ne le fait jamais au hasard.  D’abord parce que le « chemineur » les a choisis parmi une liste de contes qui rassemble une série de problématiques tirées du décryptage à chaud réalisé auparavant.

Ensuite, parce que la personne qui se questionne est attiré (e) par la morale, le rythme et son enseignement : autrement dit parce que ce que la providence/le hasard souhaite lui dire au travers du conte, le conte  parle. Il chuchote à l’oreille de celui ou celle l’a choisi.

Au questionneur de ramasser ce que le conte a semé : les outils symboliques, les indices qui vont lui permettre de résoudre son énigme. et de rouvrir le livre (ce conte) chaque fois qu’il en aura besoin à la manière d’un oracle.

Car le langage symbolique fait non seulement appel à notre confiance (à la providence) mais aussi à notre conscience (collective) : il permet de vérifier, de valider, re (connaître), et de résoudre les énigmes qui nous sont proposées tout au long de notre vie. A sa manière, le conte est une manière de se lier au monde et à la partie la plus intime de nous-même mais aussi la plus merveilleuse au sens littéral du terme. Celle qui nous permet de comprendre (prendre avec soi)  et d’éveiller sa conscience. Celle aussi qui nous rend acteur de notre propre vie.

Le psychoportrait symbolique est une méthode qui ne se conçoit qu’avec la liberté, la conscience et la confiance. C’est pourquoi, elle émeut au sens de mouvoir et permet de modifier les points de vues. Les bénéfices en sont multiples.  De ce décentrage naît la lumière et la prise de conscience des potentialités et la capacité  à résoudre des questions complexes. Pour l’aventure personnelle, tout comme pour une organisation, c’est un atout inestimable que de mettre l’intelligence du symbolique en action.