Crédits photos

DEfiCamp : Frenchity.com

Ines Dahmani

Louis Cuchet-Chosseler pour Don en confiance

Marie-Pierre Medouga

Photos libres

les formation de MP & C - Marie-Pierre Medouga

MP & C formation, le nouveau catalogue 2013 – illustration par na! pour Marie-Pierre Medouga

Le syndrome de la Fée Carabosse : au travail aussi, faites échec aux mauvaises prophéties !

Le syndrome de la Fée Carabosse : quelques trucs et astuces pour le contrer au travail !

Je voulais m’attarder sur ce que j’ai dénommé le Syndrome de la fée Carabosse, provocateur de vies  professionnelles ratées et  de risque de démotivation en tous genres dans les bureaux.

On parle souvent du syndrome de Péter Pan pour appeler le phénomène des adultescents ou des adultes qui ne veulent pas vieillir ou du syndrome de la Fée clochette  pour les femmes névrosées aux comportements néfastes.

Ici, ce syndrome touchent les homme comme les femmes et j’ai découvert que nous étions fort nombreux à le rencontrer.

Il s’agit d’une ensemble de réactions en chaine que nous avons lorsque nous avons reçu sur note tête des anathèmes ou des mauvaises prophéties. D’ailleurs, ils peuvent être lancés par des collaborateurs des psychothérapeutes (he oui! ), de mauvais coachs,  des chefs de service, des DRH,…bref, toute personne qui a autorité à un moment ou un autre sur notre vie professionnelle.

Beaucoup de personnes ont cette marque, invisible à qui ne sait pas bien regarder sur le front,  celle  de la Fée Carabosse. C’est comme si on devait lutter quotidiennement contre la magie du mauvais sort qui nous a été lancé.Et on procède alors comme les parents de Cendrillon : on organise l’évitement pour ne pas affronter la prophétie initiale qui nous fait tant de mal et qui pèse désormais de tout son poids sur notre vie professionnelle.

La Fée Carabosse a une utilité, elle nous permet de nous remettre en question(s) avec le filtre de la bienveillance quand on sait bien l’accueillir et justement ne pas en faire un syndrome !

Continue reading « Le syndrome de la Fée Carabosse : au travail aussi, faites échec aux mauvaises prophéties ! »