Vous êtes plutôt félin ?

Ah le félin ! grand prédateur, ou petit chat, il aime avant tout maîtriser son territoire, surveiller ses frontières, contrôler ses ennemis.

Incontestablement, parmi les premiers cités à  près 80 % toutes situations confondues, dès qu’il s’agit de parler de son entreprise ou de soi quand on est dans une fonction commerciale ou de représentation.

Voilà quelques traits de caractères qu’on leur prête…. Vous reconnaissez-vous ?

Lion : il aime le clinquant, la justice, la force, il est symbole de puissance et sait rugir à l’occasion pour se faire respecter. Il s’adapte parfaitement.

Panthère : elle surveille farouchement et son territoire haut perché et sa liberté, la force et la ruse, voire la dissimulation sont ses atouts (elle surveille farouchement son territoire haut perché ; sa liberté, sa force, sa ruse, voire la dissimulation, sont ses atouts)

Le tigre ne suit que ses propres règles qu’il aime édicter et modifier à loisir. C’est un solitaire même s’il est très entouré.

Le chat est Maître partout chez lui et n’aime rien moins que son confort, même s’il sait parfaitement s’adapter à toutes les situations. Ou du moins, même s’il vous forcera à vous plier à ses désirs  Vous reconnaissez-vous ? Le chat est Maître partout chez lui. Il n’aime que son confort, même s’il sait parfaitement s’adapter à toutes les situations, il vous forcera à vous plier à ses désirs.

 

chat tigre

 

 

 

 

panthère

 

lion

 

Des psycho-portraits oui mais pour quoi faire ?

Concevoir un nouvel environnement

La problématique

il s’agit de rassembler en un seul siège social plusieurs entités qui n’ont pas l’habitude de collaborer ensemble. L’architecte souhaite avoir des pistes pour concevoir ce nouvel environnement d’autant que les trois unités sont issus des USA, du Moyen-orient et d’Europe.

La méthode

Au préalable, réalisation des 8 portraits de l’équipe dirigeante (CODIR)

Puis interroger les 55 managers en amont et faire un décryptage à froid devant les équipes séminaires, après avoir traduit leurs réponses en propositions d’aménagement.

durée : deux jours

Le résultat 

Restitution à froid durant 3/4 d’heure sur grand écran. Moment d’échanges avec les collaborateurs.

Salle de repos, espaces de convivialité, zone tampon , zones de travail retravaillées en fonction des couleurs, bref  une prise en compte des attentes symbolique des salariés .

 

secteur : pharmaceutique – domaine : environnement de travail – aménagement de bureaux –

 

 

 

Le symbole du lion : qu’en disent les spécialistes ?

justice et force

Le lion, souverain, roi des animaux, est symbole solaire lumineux à l’extrême. Il a les qualités et les défauts d’un roi. Incarnation du pouvoir, de la sagesse et de la justice, son excès d’orgueil et son assurance en font le symbole du père, du maître, du souverain, ébloui par sa propre puissance et aveuglé par sa propre lumière. Il  devient tyran en se croyant protecteur.
Le lion, symbole de justice, est garant du pouvoir matériel ou spirituel et sert de monture ou de trône à de nombreuses divinités. Il orne le trône de Salomon tout comme il orne le trône des rois de France et des évêques médiévaux. Il sert de trône au Bouddha.
Le lion est aussi symbole du Christ-docteur et l’emblème de l’évangéliste Marc.

 

Il est symbole d’une volonté impérieuse et de la force incontrôlée et un symbole de résurrection.
Les bambaras en ont fait une allégorie du savoir divin.
Aujourd’hui dans nos sociétés, le lion superbe et généreux est devenu macho phallocrate.
Le lion ventru est symbole d’avidité aveugle.
Son rugissement profond et sa gueule grande ouverte est un symbole sombre et chthonien. Il est ici apparenté aux divinités infernales qui happent le jour au crépuscule et le rejettent à l’aube.

 

Lu sur  : http://www.cleomede.com/article-30403176.html

 

5 questions à Marie-Pierre Medouga

 Faciliter la mise en œuvre de l’intelligence collective

 5 questions à Marie-Pierre Medouga, conceptrice du psycho-portrait symbolique

Pourquoi avez-vous-conçu cet outil ?

En réalité, je m’en sers dans ma pratique professionnelle et ma vie personnelle depuis presque 30 ans.Associée et directrice de clientèle d’une agence de communication dans les années 80, fondée avec mon conjoint, j’avais besoin d’un outil pour mieux comprendre les entreprises, leur fonctionnement, ce qui les motivait. J’avais certes déjà étudié la sociologie des organisations, et je réalisais fréquemment des recommandations qui utilisait certaines démarches analogues mais il me manquait un outil ludique d’enquête auprès des décideurs et des équipes. Conseil en relations publics et communication indépendante aujourd’hui, je continue à l’utiliser, soit pour aider les dirigeants à développer leurs stratégies, soit pour interroger leurs équipes et mieux comprendre leurs attentes. En l’intégrant dans un module de formation (acquérir la posture de consultant et faire sa plaquette de compétences), je me suis aperçue, combien il pouvait être utile en RH et en accompagnement de conduites aux changements. Depuis, il a été utilisé tantôt pour interroger les managers quant à leurs démarches , tantôt pour valider une stratégie ou pour sonder les salariés à propos de leur bureau idéal, l’histoire de leur entreprise ou identifier les freins dans une stratégie évènementielle d’envergure (500 000 personnes concernées) .

Quelles sont vos origines ? D’ où venez-vous ?

Née en France, de culture métissée, franco-camerounaise, seconde d’une grande fratrie, j’ai toujours eu besoin d’images et de symboles pour comprendre et décrypter ce qui m’entourait. Ma famille maternelle est de la lignée des « princes de la Forêt ». Je ne l’ai su qu’aux alentours de mes 15 ans.  Un univers qui m’a toujours fascinée. C’était un choc culturel d’une certaine manière. Une histoire, des princes, des royaumes en Afrique.

Bègue, je buttais sur les mots et je m’enfuyais par les rêves et les contes. La lecture et la découverte des contes du monde entier ont été une joie fantastique. Je structurais mon univers à travers ces histoires. Bien plus tard, après que j’eus lu Jung et bien d’autres, j’ai compris à quel point, j’avais pu me construire et accepter ma double culture à travers ces contes. Je me définis aujourd’hui comme un électron libre, à double, voire triple casquette.

Sans doute en raison de mes études universitaires juridiques puis de mon cursus double : communication et marketing en pratique professionnelle.

Lorsque l’on fait appel à moi, c’est souvent pour libérer une parole ou une action entravée.

Comment utilisez-vous ce psycho-portrait auprès des entreprises ?

Tout d’abord, le psycho-portrait symbolique est à la fois interrogation et un reflet. Il donne une photographie des attentes non formulées du groupe que l’on interroge mais livre aussi son état d’esprit, ses appréhensions, ses engouements. Lorsqu’on dispose de 10, 20 ou 300 portraits, on a alors une très bonne idée des valeurs perçues par les collaborateurs, de leur place au sein de l’organisation et de la manière dont cette organisation interagit en interne.

Il faut poser une question précise. Par exemple : « et si mon organisation était », « si mon nouveau bureau était « , «  si c’était le conte de mon entreprise , ce serait «  …

Je propose ensuite les différents items :

  1. un animal
  2. une couleur
  3. une saveur (sucrée, salée, acidulée ou pimentée)
  4. un minéral
  5. une fleur
  6. un végétal
  7. un paysage (une ile, une plaine ou une montagne).

J’ai beaucoup travaillé sur ces items pour en dégager des interprétations qui soient à la fois probantes et relativement simples à analyser.

Je propose ensuite un choix de contes à l’interviewé(e). Il m’a fallu près de 5 ans pour introduire différents contes après bien sûr avoir étudié leurs significations. Je tiens compte de l’origine culturelle de la personne ou de l’organisation.

Je dessine ou plutôt je décrypte verbalement à chaud, le portrait psycho-symbolique et demande si la personne accepte cette vision.

Puis je décrypte à froid, pour dégager les mots clés, les tags et entamer alors un brainstorming avec l’assemblée présente lors de la restitution.

C’est principalement un outil d’accompagnement aux changements. Un travail sur l’écoute de soi et la congruence d’une organisation.

Qu’est ce qui fait sens dans la stratégie de l’organisation ? Quels sont ses rites initiatiques ? ses fondations, ses mythes, ses valeurs ?  Qu’est ce qui détonne ? Cela permet une prise de conscience et une meilleure perception de soi au sein de cette organisation et des buts atteints par cette dernière.

Combien avez-vous réalisé de psycho-portraits et quel est le coût ?

J’ai réalisé plus de 1200 portraits jusqu’à ce jour, et je ne compte pas ceux qui m’ont servis (environ 500) pour élaborer mes grilles d’interprétation.

Pour une entreprise, le coût est variable, en fonction du nombre de salariés, du nombre d’items,  de la méthode utilisée pour les interroger et de la restitution à chaud (en individuel) et à froid à l’aide d’un PowerPoint. Les honoraires varient entre 1000 €/journée et 3500 € en fonction de la complexité de la problématique.

Peut-on être formé(e) à l’analyse des portraits ?  Votre technique d’écoute et d’accompagnement peut-elle être dupliquée ?

J’ai lu et continue à lire des dizaines de livres par an, sur les civilisations, les mythologies, l’histoire, des ouvrages d’anthropologie, de psychologie bien sûr, de la sémiologie et de la sémantique mais je m’intéresse également aux tests de personnalité et aux techniques de PNL et autres Process de communication. Tout ceci nourrit ma réflexion centrée sur l’intelligence émotionnelle et la congruence.

Alors oui je peux transmettre une partie de ce que je sais  et je le fais d’ailleurs auprès de mes élèves en communication ou dans mes formations.

En ce qui concerne la duplication, je n’en suis pas encore à former des disciples, sans doute parce que je n’ai pas encore terminé ce travail de réflexion et de recherches.

 

 

 

 

 

En savoir plus sur la conceptrice :

Marie-Pierre MEDOUGA –NDJIKESSI est titulaire d’une maîtrise de droit des affaires internationales, elle évolue depuis plus de 20 ans dans le secteur du social (humanitaire, handicap, syndicats, emploi). Elle est aujourd’hui  Consultante en RELATIONS PUBLICS, spécialisée dans la communication des organisations ou des entreprises à dimension sociale affirmée. Expert RP associée auprès d’agences de communication  (Econovia, Agence Apocope, Martine Cartier,…) en particulier sur les RP 2.0

Vice Présidente du SYNAP (Syndicat National des Attachés de presse Professionnels et des Conseillers en Relations Publiques) et Présidente de la commission formation.

Formatrice dans différentes écoles de communication : ECS, EFAP, ISCPA, ESP , accompagnatrice/coach dans les entreprises et auprès des particuliers.

MP & C –  MPC@mp-c.eu  – www.mp-c.eu

_D4K0768