justice et force

Le lion, souverain, roi des animaux, est symbole solaire lumineux à l’extrême. Il a les qualités et les défauts d’un roi. Incarnation du pouvoir, de la sagesse et de la justice, son excès d’orgueil et son assurance en font le symbole du père, du maître, du souverain, ébloui par sa propre puissance et aveuglé par sa propre lumière. Il  devient tyran en se croyant protecteur.
Le lion, symbole de justice, est garant du pouvoir matériel ou spirituel et sert de monture ou de trône à de nombreuses divinités. Il orne le trône de Salomon tout comme il orne le trône des rois de France et des évêques médiévaux. Il sert de trône au Bouddha.
Le lion est aussi symbole du Christ-docteur et l’emblème de l’évangéliste Marc.

 

Il est symbole d’une volonté impérieuse et de la force incontrôlée et un symbole de résurrection.
Les bambaras en ont fait une allégorie du savoir divin.
Aujourd’hui dans nos sociétés, le lion superbe et généreux est devenu macho phallocrate.
Le lion ventru est symbole d’avidité aveugle.
Son rugissement profond et sa gueule grande ouverte est un symbole sombre et chthonien. Il est ici apparenté aux divinités infernales qui happent le jour au crépuscule et le rejettent à l’aube.

 

Lu sur  : http://www.cleomede.com/article-30403176.html